GUEDAS Benoît

Prêtre

1977 : Né le 17 mai à Vannes (56), j’y passe mon enfance et ma scolarité. Bachelier, je fais deux ans de classe préparatoire en physique-chimie à Nantes au lycée Clemenceau
1997 : Après les JMJ de Paris, j’intègre la Maison Saint-Joseph, propédeutique de la communauté de l’Emmanuel à Namur (Belgique).
Je rejoins le séminaire de Paris où je vis toute ma formation. Durant ce parcours, je vivrai deux ans en République Dominicaine avec FIDESCO pour une mission auprès des jeunes et finirai ma formation à la paroisse Saint-Jean-Baptiste de Belleville (Paris XIXe) par une licence de théologie.
2007 : Ordonné prêtre de la communauté de l’Emmanuel pour le diocèse de Paris, je deviens vicaire à la paroisse Saint-Laurent (Paris Xe)
2012 : Vicaire à la paroisse à Saint-Nicolas-des-champs (Paris IIIe).
2014 : En septembre, je suis nommé recteur des sanctuaires de Paray-le-Monial.

Ce qu’il dit de lui-même

Ma compréhension du sacerdoce est marquée par plusieurs paroles de l’Écriture qui ont structuré ma vie. J’en citerai quelques-unes :

« Demeurez en mon amour ». La rencontre personnelle avec le Christ à Paray-le-Monial pendant les sessions d’été à fait grandir en moi cette amitié avec le Christ et ce désir de le suivre.

« Va, vends tout ce que tu as, donne-le aux pauvres… puis viens et suis-moi » L’appel du Seigneur lors des JMJ de Paris éclairera le lieu pour déployer cette amitié : la vie consacrée. Et le long chemin du séminaire confirmera cet appel au sacerdoce dans l’Emmanuel. L’Écriture sainte sera la joyeuse et ressourçante découverte du séminaire.

« Je vous ai choisis pour que vous portiez du fruit… » Le prêtre est non seulement appelé à être avec le Christ mais aussi à aller annoncer la parole, à être pasteur. La mission FIDESCO m’aidera à vérifier l’appel et la joie d’être pasteur, de conduire avec le Christ les brebis et me sensibilisera aux contacts des églises évangéliques à l’unité. Le second cycle qui demeurera un temps de joie d’être avec le Christ sera dès lors beaucoup plus orienté vers le souci pastoral. Vatican II sera ma deuxième découverte.

« Si tu savais le don de Dieu ». Le sacerdoce est un mystère. Désirant approfondir la configuration au Christ, je serai invité à réfléchir en licence la sacramentalité de l’épiscopat dans le concile Vatican II. Sujet étonnant. L’évêque, dont le prêtre est le collaborateur, se révèle ministre de la communion.

Ce mot communion éclairera ma compréhension du sacerdoce : « C’est à l’amour que nous aurons les uns pour les autres que l’on nous reconnaitra pour ses disciples ». L’eucharistie en est le lieu privilégié : si nous sommes invités à nous offrir avec le Christ au Père, la communion eucharistique réalise, non seulement notre union au Christ, mais l’union des frères dans le Christ.

Dès lors, j’exprimerai une compréhension du prêtre avec une image de chimiste : le prêtre est, il me semble, comme une électrode plongée dans une solution. Connecté à la source, il aide les électrons à s’orienter, à se mettre en mouvement. Ma joie est de voir chaque baptisé, chaque chrétien, déployer sa vocation et d’en être le ministre, le serviteur.

Les sanctuaires de Paray-le-Monial, place du Cardinal Perraud, BP 40104, 71603 Paray-le-Monial Cedex.

Personnes

Evêques
Prêtres
Diacres
Gens de l’ombre

Filtrer par nom ou par mot clé :

Groupes

Communautés Religieuses
Laïcat

Filtrer par nom ou par mot clé :