D’HALLUIN Hugues

Prêtre

1966 : Né le 16 juin à Saint Germain en Laye (78)
1985-1987 : Prépa HEC
1987-1991 : Ecole de Commerce (Finance-Comptabilité)
1991-1992 : Service militaire (Annecy -27e BCA).
1992 -1998 : Etudes au Séminaire français à Rome
1997 : Ordination sacerdotale (cathédrale d’Autun).
1998-1999 : Vicaire à Mâcon-Centre
1999-2001 : Vicaire à Cluny
2001-2008 : Curé d’Etang sur Arroux plus repos
2008-2010 : A la communauté des missionnaires Serviteurs des Pauvres du Tiers Monde (Pérou – Apurimac – Cuzco)
2010-2012 : Aumônier de l’école saint Joseph à Draguignan
2012-2017 : Administrateur de la Paroisse du Sacré-Cœur et Doyen de Toulon Ouest (Diocèse de Fréjus-Toulon).
2017-2019 : Professeur et directeur spirituel au Séminaire de la Castille plus en études (Diocèse de Fréjus-Toulon).

Jésus disait à ses disciples :  » Je vous ai dit ces choses, afin que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite. » ( Jean 15,11 ).

Des souvenirs marquants de ma vie

– Le Lavement des pieds d’Indiens péruviens de la Cordillère des Andes à 4000 mètres d’altitude pour un Jeudi Saint : des pieds bien sales à l’image des pieds des 12 apôtres que Jésus a purifiés au Cénacle, ‘‘les indiens riaient que j’embrasse leurs pieds ’’…,
– La Procession du Saint Sacrement au milieu des étables et maisons pauvres d’un village non loin de Cuzco au Pérou (Fête du Corpus Christi) : ou comment Dieu m’a donné de contempler la foi des pauvres en Jésus,
– Le patronage d’Etang sur Arroux et les camps ( JMJ, été, …. ) avec tant de jeunes, ….
– et bien d‘autres souvenirs …. en Saône et Loire et dans le Var.
Au travers de mes 22 années de ministère, je m’émerveille de la stabilité que Dieu m’a donnée de vivre dans le sacerdoce de Jésus au travers de ministères si différents : les paroisses, le service des pauvres au Pérou, aumônier à plein temps d’une école catholique, enfin le service de la formation des futurs prêtres dans le cadre d’un séminaire diocésain.
Ce sont toujours des joies qui m’étaient destinées, au-delà des croix qu’il fallait porter (j’ai été ordonné pour la Fête de la Croix Glorieuse un 14 septembre 1997 …. et je crois avoir compris pourquoi). Ces joies se révèlent dans des relations humaines d’une profondeur, d’une richesse et d’une densité extraordinaires, au travers des multiples visages rencontrés et auprès desquels j’essaie de servir le Christ. Ces joies ne m’ont été données qu’au prix de purifications et conversions personnelles nécessaires.
Dans une société et une Eglise en pleine transition, ce qui est le plus difficile et le plus beau dans le ministère du prêtre diocésain c’est un ministère de dévoilement de la présence du Christ dans la vie quotidienne des hommes par les rites nécessaires et salutaires (baptêmes, obsèques, mariages,…), par l’enseignement (catéchisme, et séminaire…), les camps de jeunes (JMJ, patronage d’Etang sur Arroux,…). Comme si Jésus était toujours là mais qu’il fallait sans cesse enlever le voile qui le cache aux yeux des hommes trop attachés au seul monde visible.
Encore une chose, une joie permanente et quotidienne : la célébration du mystère de la Messe.
Merci Seigneur de m’avoir appelé, ….
Merci de m’envoyer pour le salut des âmes,…
Merci de m’avoir sauvé.

Personnes

Evêques
Prêtres
Diacres
Gens de l’ombre

Filtrer par nom ou par mot clé :

Groupes

Communautés Religieuses
Laïcat

Filtrer par nom ou par mot clé :