DESSENDRE Pierre

Prêtre

1945 : Né le 5 octobre  au Creusot

1952 : En juillet, première communion chez un ami prêtre  (marié et décédé depuis)

Formation technique aux Ecoles spéciales Schneider

Participant et animateur chez les Scouts de France

1964-1969 : Thermicien aux laminoirs du Breuil Creusot-Loire

1966-1967 : Service militaire 16 mois  : parachutiste infanterie de marine

1969 : En octobre, premier cycle séminaire à Dijon puis second cycle à Saint-Irénée à Francheville

1975 : Le 29 juin, ordination par le père le Bourgeois  église Bellevue à Montceau-les-Mines

1975 : Avec une équipe de quatre prêtres à Saint-Henri du Creusot avec un autre ordonné de 1975, Giaccomo Riccardi

1986 : Curé in solidum à Bourbon-Lancy avec Jean Forgeat

1992 : Curé Saint-Pierre-Saint-Vincent, la Coupée à Mâcon

1997 : En mai, déprime, démission !

1997-1998 : Recyclage ! Une année de formation aux ministères Catho de Paris

1998- 2004 : Curé à Blanzy

2000 : A la Pentecôte, formation du doyenné de Montceau-les-Mines et des quatre grandes paroisses les Quatre Evangélistes

2001-2004 : Doyen de Montceau-les-Mines

2004 : En septembre, curé in solidum du Bon Samaritain à Saint-Rémy

Je constate que la seule période où j’ai été relativement seul en responsabilité lourde : à Mâcon, j’ai plongé. Trop lourd ! J’ai besoin d’avoir un vrai dialogue avec au moins un autre prêtre. Je n’arrive pas à nourrir ma vie spirituelle de prêtre diocésain si je ne partage pas ma vie quotidienne, mes rencontres, mes questions et mes joies avec un autre prêtre du diocèse. Ce que je fais concerne les autres ! J’aurais trop tendance à faire mon fromage seul !

Depuis 1986, c’est la construction des grandes paroisses et des doyennés qui a conduit toute ma vie, avec des hauts et des bas : à Bourbon-Lancy, à Mâcon, à Blanzy. Vivre ces perspectives m’a dynamisé, orienté. Rendu plus attentif à la vie de mes frères et sœurs. Je reconnais l’importance du rôle simultané des mouvements (ACE, ACI, Scoutisme) pour voir toujours plus prêt (chaque personne avec ses richesses) et plus loin (au-delà du diocèse, en région).

Je sais que je suis bien à ma place de prêtre diocésain : une fréquentation habituelle du foyer de charité de la Flatière où j’ai un ami : Michel, me permet de vérifier et de remettre à jour ma vocation. « Restaure en toi le don de Dieu ! ». L’Eglise locale nourrit ma foi et je ne comprends pas que l’on ne puisse pas être préoccupé par ses liens personnels avec son évêque et ses col-lègues.

Les relations familiales avec mes neveux et nièces (huit) me gardent les pieds sur terre : j’aime cette famille donnée, avec toutes ces diversités : de diacre à artiste vivant avec un compagnon. Je regrette seulement de ne pas les voir plus souvent. Que de beaux moments passés à se redécouvrir.

Je rends grâce pour cette petite relecture que Jean-François m’a obligé à faire. Mais je lui dois bien cela, lui qui était présent dès l’origine en 1975.

Personnes

Evêques
Prêtres
Diacres
Gens de l’ombre

Filtrer par nom ou par mot clé :

Groupes

Communautés Religieuses
Laïcat

Filtrer par nom ou par mot clé :