BACHELET Yves

Prêtre

1943 : Né le 7 septembre à Annoire (Jura)

1954-1958 :  Premier cycle chez les Rédemptoristes à Tullins (38)

1958-1962 : Second cycle au Petit Séminaire de Rimont

1962-1964 : Philosophie au Grand Séminaire d’Autun

1964-1966 : Armée, coopération Ziguinchor Sénégal

1966-1967 : Première année de théologie à Autun

1967-1968 : Deux années à Saint-Irénée à Lyon-Francheville

1968-1970 : Séminaire universitaire facultés catholiques de Lyon

Licence de Théologie

1969 : 28 juin, ordination à la cathédrale Saint-Vincent de Mâcon

1970-1971 : Foyer Saint-Paul à Chalon-sur-Saône et Aumônerie de lycées

1970-1981 : Aumônerie de lycées de Chalon-sur-Saône

1981-2000 : Curé de Tournus

2000-2007 : Curé d’Autun

2007 : Curé de Saint-Etienne de Mâcon

2010 : Vicaire épiscopal Mâcon-Mâconnais

Ma vocation a toujours été une évidence et c’est sans surprise que j’ai reçu l’appel par un religieux en mission dans mon village. A dix ans, mon oui a été immédiat et sans retour. La foi familiale vécue dans l’attention aux petits, aux malades, dans le dévouement aux autres ainsi que dans la liturgie en a été le berceau.

Enfance, adolescence, jeunesse ont été une recherche et une découverte passionnées de ce tout Autre qui « m’a séduit… et je me suis laissé séduire. » (Jérémie 20/7).  J’ai toujours été sensible à la beauté sous toutes ses formes et à la secrète transfiguration qui, par la grâce de Dieu, s’accomplit dans chaque être vivant, y compris le plus faible, le plus défiguré, le plus lointain. C’est l’approche de la liturgie orthodoxe qui m’a conforté dans cette destinée à laquelle nous sommes tous appelés.

J’ai souvent hésité entre l’appel au loin (missions au Niger, au Pérou avec les Rédemptoristes ; présence en collège et en paroisse au Sénégal) et l’enfouissement dans le silence de la trappe (Cîteaux).

Les événements m’ont fait servir dans une Eglise diocésaine avec l’émerveillement de Vatican II, « printemps de l’Eglise » « aurore resplendissante qui se lève sur l’Eglise » Jean XXIII « concile destiné à ouvrir une nouvelle fois au monde moderne les voies d’une ascension vers la liberté et le vrai bonheur » Paul VI. Cinquante ans après, il est urgent de redécouvrir les grandes intuitions de cet aggiornamento pour abreuver spirituellement notre XXIe siècle. Réveiller au cœur de chacun celui qui un jour « m’a brûlé le cœur » !

Ce que je suis aujourd’hui, je le dois aussi à la confiance que m’ont faite mes évêques en m’appelant à des responsabilités successives. La tâche est rude, parfois décourageante. Au-delà de mes maladresses et de mes impatiences, j’espère n’être pas un écran à l’Amour de Dieu. J’expérimente déjà cette parole du Christ : « Votre joie, nul ne pourra vous la ravir. » (Jn 16/22)

Personnes

Evêques
Prêtres
Diacres
Gens de l’ombre

Filtrer par nom ou par mot clé :

Groupes

Communautés Religieuses
Laïcat

Filtrer par nom ou par mot clé :