ACKERMANN Jean

Prêtre

1913 : Naissance le 11 février

1937 : Ordonné prêtre

1937 : Vicaire à Louhans

1942 : Vicaire économe de Viry

1945 : Vicaire économe de Baron

1951 : Curé de Perrecy-les Forges

1955 : Curé d’Ouroux-sur-Saône

1972 : Curé de Lux, Sevrey et La Charmée

1984 : Se retire à Sennecey-le-Grand

1988 : Décède le 5 juin à Chalon-sur-Saône

Ses ancêtres arrivaient d’Alsace avant la guerre de 1870. Il avait été élevé dans une famille de grande foi qui connut aussi bien des épreuves, puisque le père mort en 1937 laissait à son épouse huit enfants dont le dernier avait tout juste un an…

Son caractère était impulsif, parfois entêté, mais d’une grande sensibilité, ce qui lui valut des amitiés fidèles et sûres. Il savait reconnaître humblement les failles et les limites de ce tempérament…

Mais son tempérament passionné put s’exercer particulièrement en deux directions : il fut l’homme de la parole, cette parole pour laquelle il était doué et servi par l’envergure de son intelligence, de sa mémoire, de son cœur. On voyait en le visitant quelles places tenaient dans ses bibliothèques surabondamment garnies les sujets traitant de l’Histoire de l’Eglise et les livres théologiques et bibliques. On comprend pourquoi il avait une prédilection pour le grand et important problème de l’œcuménisme et cette passion du rapprochement des Eglises, avec l’appui de Monseigneur Le Bourgeois, put s’exercer spécialement sur la paroisse de Lux, où il avait trouvé le Centre de Formation Evangélique de la Porte Ouverte…

Quelques phrases de son testament spirituel

(écrit en 1981) :

« Je meurs dans la religion catholique, apostolique et romaine, reconnaissant à Dieu de m’avoir donné 44 ans de vie sacerdotale, à ce jour.

Je tiens à me tenir en dehors de tous les courants extrêmes qui agitent l’Eglise de ce temps, voulant demeurer fidèle à la lettre et à l’esprit de l’Evangile.

Au moment de paraître devant Dieu, je me confie à sa miséricorde en le priant de bien vouloir pardonner mes fautes et de me recevoir tel que je suis, un pécheur confiant dans la Rédemption apportée par son Fils…

Je m’en vais dans la foi, l’espérance et, je le voudrais, dans la charité. Loué soit Dieu ! ».

Eglise d’Autun, Père Roger Philibert

Personnes

Evêques
Prêtres
Diacres
Gens de l’ombre

Filtrer par nom ou par mot clé :

Groupes

Communautés Religieuses
Laïcat

Filtrer par nom ou par mot clé :