Les Scouts Unitaires de France

Laïcat

Dans la filiation de la pensée du père Sevin et des principes éducatifs développés par Baden Powell, le mouvement des Scouts Unitaires de France apparait en 1971. Il s’agit de retenir le terme « unitaire » qui signifie le maintien d’une pédagogie unique de la classe d’âge 12-17 ans que constitue la patrouille scoute.

Les SUF sur le diocèse d’Autun-Chalon-Mâcon apparaissent très rapidement. Le plus souvent, il s’agissait de cadres du scoutisme qui souhaitaient poursuivre les principes éducatifs des Scouts de France avant la grande réforme de 1964 issue du concile Vatican 2.

La ville de Chalon-sur-Saône connaît une tradition importante du scoutisme. A la fin des années 1970, la venue d’un chef de groupe, André Jarry, ayant connu dans sa jeunesse la pédagogie originelle, il permet de proposer aux jeunes chalonnais le scoutisme. Une rencontre toute particulière amènera le groupe scout de Chalon à devenir SUF.

Alors qu’il était en plein discernement, une rencontre a lieu avec Pierre de Monjamont1, officier en retraite dans le Chalonnais. A l’écoute d’André Jarry, il lui répondra : « Soyez SUF ». Le Groupe Charles de Foucault à Montceau-les-Mines commence son histoire en 1979 à l’initiative de Jean Guillot et Maurice Loriau. Dès la première année une troupe et une meute sont constitués.
L’année suivante, les branches féminines devaient naître : une compagnie et une ronde. Ce groupe scout a certainement participé dans les années 1980 au renouveau de la vie chrétienne sur le bassin montcelien.

L’engagement très volontaire des chefs et cheftaines auprès du centre national, explique l’organisation des journées nationales à Montceau-les-Mines en 1984. L’histoire de ce groupe s’interrompt au tout début des années 1990. Le groupe Saint-Jean-Sainte-Clotilde à Chalon-sur-Saône se développe rapidement, intégrant dans les années 90 une deuxième meute qui s’était développée quelques années auparavant au Creusot. Des patrouilles libres sont créées en 1992 sur la région de Cuisery – Saint-Gengoux.

Dépassant les 200 jeunes, et pour répondre aux demandes des familles, le groupe SUF de Chalon et la déléguée régionale décident d’essaimer. En accompagnant quelques unités SUF, il est créé le groupe du Pays Beaunois en 2007. Dans la même démarche des patrouilles libres sont créées d’abord à Epinac puis à Autun pour devenir le groupe Pier Giorgio Frassati.

En 2007, le centième anniversaire du scoutisme est largement fêté en Saône-et-Loire. Aux appels nationaux des propositions des différents mouvements scouts, les SUF proposent une messe d’action de grâce sous la présidence de Monseigneur Rivière, accompagnés des scouts et guides de France et des scouts d’Europe.

Un groupe SUF est créé à Mâcon après discernement auprès de l’évêché, baptisé Saint-Jean-Marie-Vianney en 2008. La même année, fort d’un groupe dynamique, Chalon-sur-Saône accueille pour la région Bourgogne les journées nationales SUF à l’abbaye de la Ferté avec l’aide des groupes de Dijon, Beaune et Moulins.

Aujourd’hui le mouvement SUF propose sur le diocèse une pédagogie fondée sur la valeur universelle du scoutisme malgré les évolutions de société et enthousiasme toujours des centaines de jeunes.

Personnes

Evêques
Prêtres
Diacres
Gens de l’ombre

Filtrer par nom ou par mot clé :

Groupes

Communautés Religieuses
Laïcat

Filtrer par nom ou par mot clé :